-Pour info : (Depuis le mois d'avril 08) Mes résumés, analyses, traductions, remarques,  et réflexions personnelles sont en bleu. Les articles, dépêches, rapports, résolutions ou citations sont en noir

samedi 5 juillet 2008

La Birmanie est retombée dans l'oublie



Je continuerai, tant que j'en aurai le courage, à publier sur ce blog, au jour le jour, toutes les actualités qui se rapportent à la Birmanie.
Mon amie sophie du blog Birmanielibre a dit quant à elle, qu'elle continuerait son blog tant que la junte sera au pouvoir.
De son côté, Olivier SC de "Bloguer ou ne pas bloguer" continue presque tous les jours, à travers B4B,  à parler de la Birmanie 


Plan de ce message du 5 juillet ( dernière mise à jour : 13h48)
  • Les hélicoptères apportent des abris et une lueur d'espoir aux victimes du cyclone au Myanmar
  • 14 partisans de Aung San Suu Kyi ont été inculpés

  • Les hélicoptères apportent des abris et une lueur d'espoir aux victimes du cyclone au Myanmar


DANI SEIK, Myanmar, 3 juillet (UNHCR) – Encore traumatisés par le cyclone qui a emporté la plupart de leurs proches il y a deux mois, les habitants du village de Dani Seik, au sud du Myanmar, ont été abasourdis de voir un hélicoptère d'une blancheur étincelante atterrir sans prévenir cette semaine dans l'une de leurs rizières.

La stupéfaction s'est transformée en gratitude lorsqu'ils ont réalisé que l'hélicoptère était chargé de ce dont ils avaient le plus besoin – des colis contenant du matériel d'hébergement de l'UNHCR, et notamment des protections en plastique, des couvertures, des moustiquaires pour lutter contre la dengue, ainsi que des produits ménagers comme du savon, des jerrycans et des ustensiles de cuisine.

« Je n'ai vu personne sourire, ils étaient peut-être trop traumatisés », a déclaré Narayan Paudel, employé de l'UNHCR responsable de la logistique et de l'approvisionnement, en parlant du vol qu'il a effectué mercredi. « Mais on pouvait lire sur leurs visages qu'ils étaient contents de recevoir notre aide. Ils peuvent maintenant mieux protéger leurs cabanes contre la pluie. Et tout le village est resté avec nous pendant les deux heures où nous étions sur place. »

Cette semaine, du lundi au mercredi, l'UNHCR a utilisé les hélicoptères du groupe de travail inter agences chargé de la logistique qui est installé dans la ville de Yangon pour acheminer de l'aide jusqu'au delta de l'Irrawaddy, frappé par le cyclone Nargis les 2 et 3 mai 2008. Le groupe de travail, composé d'agences des Nations Unies et d'organisations non gouvernementales, est dirigé par le Programme alimentaire mondiale.

« Les hélicoptères nous ont permis d'aider des villages qui n'avaient pas reçu suffisamment d'aide jusqu'à présent », a affirmé Christiane Blessing-Win, chargée de programme pour l'UNHCR à Yangon.

Les employés de l'UNHCR présents à bord des hélicoptères ont distribué 200 colis contenant du matériel d'hébergement à trois villages isolés. Les villageois, venus à la rencontre des hélicoptères, ont déchargé et transporté avec enthousiasme les colis contenant le matériel d'abris, emballés dans des sacs de courrier de seconde main rouge vif donnés par la société internationale de logistique DHL.

Dani Seik a subi certains des dégâts les plus graves dans le delta. Sur 1 703 habitants, quelque 1 300 – soit plus de 75 % de la population – ont été tués par le cyclone Nargis. Seules 306 personnes sont restées au village, essayant de continuer leur vie et de planter du riz.

Dans cette partie de la région rizicole du Myanmar, où l'agriculture se fait à la main et à l'aide de charrues tirées par des animaux, la totalité des 400 vaches et buffles a péri – un coup fatal.

Les villageois ont indiqué aux employés de l'UNHCR qu'ils avaient reçu de l'aide de la part d'organisations non gouvernementales – de petites quantités de riz, des haricots, de l'huile de cuisine et des sardines en boites ainsi que bâches utilisées pour couvrir leurs minuscules et frêles abris de fortune.

« Ils n'ont vraiment rien », a indiqué Narayan Paudel, un membre de l'équipe d'urgence de l'UNHCR qui a été déployé sur place depuis sa base d'origine à Budapest, en Hongrie. « J'ai jeté un coup d'œil dans certaines cabanes et ils n'ont absolument rien, même pas d'habits qui pendent. Dans une cuisine, le four était fait de trois briques avec une casserole en aluminium au dessus. »

En s'aventurant à l'intérieur du delta pour la première fois et en marchant dans la boue jusqu'aux genoux, Narayan Paudel se sentait privilégié de pouvoir aider des personnes dans un état de besoin aussi désespéré.

« Ces gens n'ont pas de couvertures et on leur donne des couvertures », a-t-il dit. « Ils n'ont pas pu prendre une vraie douche depuis longtemps et aujourd'hui on leur donne du savon. »

Narayan Paudel a déclaré qu'il était fier que l'UNHCR leur fournisse de l'aide directement. « Dès l'instant où nous leur avons donné de l'aide, nous avons pu voir l'effet immédiat des secours apportés. »


Les habitants du village de Dani Seik se rassemblent autour de l'hélicoptère chargé de matériel d'hébergement de l'UNHCR. © UNHCR Yangon


  • 14 partisans de Aung San Suu Kyi ont été inculpés
Les autorités birmanes ont inculpé 14 partisans de Aung San Suu Kyi, la chef de file de l'opposition birmane, qui s'étaient rassemblés pour son 63e anniversaire le 19 juin à Rangoun afin de protester contre son assignation à résidence.

Selon une source policière : "Ils ont été inculpés au tribunal de la ville vendredi après-midi pour avoir troublé l'ordre public en scandant des slogans" devant le siège de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti de Mme Suu Kyi, a indiqué une source policière.

La LND, qui a accusé lundi le gouvernement de détention illégale, a indiqué qu'elle oeuvrait à la libération de ses partisans.

"On m'a dit que 14 personnes ont comparu devant le tribunal de Bahan hier (vendredi, NDLR) après-midi. Nous espérons que tout va bien se passer pour eux", a déclaré le porte-parole du parti Nyan Win. (dépêche AFP)


Souvenez vous, c'était le 19 juin pour le 63e anniversaire d'Aung San Suu Kyi, une centaine de manifestants avaient tenté à Rangoun de crier leur révolte. "En mesurant un peu plus leur impuissance face à la junte militaire." ( Aung San Suu Kyi est née un 19 juin.)


Pour rappel : ce Vendredi, Quatre membres de la Ligue nationale pour la démocratie qui avaient fait campagne contre un projet de constitution proposé par la junte birmane ont été condamnés à des peines d'un an d'emprisonnement.

Nyan Win, un porte-parole de la LND, a précisé vendredi que les quatre personnes avaient été condamnées pour "violation de propriété avec intention de commettre un délit".

Elles avaient été arrêtées au mois de mars à Tounggok dans l'Etat de Rakhine (ouest) pour avoir distribué des tracts exhortant les électeurs à rejeter le projet, a précisé le porte-parole. D'après lui, elles ont été reconnues coupables le 27 juin par un tribunal, et sont les premières personnes emprisonnées pour s'y être opposées.(message du 4 juillet : N'oublions pas la Birmanie)




3 commentaires:

Olivier SC a dit…

En attendant, ton amie Sophie ne s'est pas inscrite dans notre feed (où, en fait je n'apparais pas) et, surtout, n'a pas jugé bon de mentionner B4B dans sa blogrolle.
Les campagnes séparées font aussi leurs échecs ...
Idem, tu le verras, avec plein d'autres campagnes internationales à Facebook. Je signale parfois B4B, mais c'est comme si je "pissais dans un violon" ...
Ca va toujours mieux en le disant et je suis dans une période de ce type en ce moment ...

Kathy a dit…

Tu as raison je vais lui demander dés qu'elle reviendra de week-end..
d'ailleurs j'ai ajouté un lien vers ton blog sur ce message, car tu parles de la Birmanie à travers B4B presque tous les jours.

Olivier SC a dit…

Good, Kathy et, si ton amie donne suite, je verrais si je la mets dans ma blogroll comme je l'ai fait avec les B4B et autres personnes parlant de la Birmanie et me liant.

C'est ensembles et assemblés (liés = backlinkés) que nous péseront un tout petit peu plus ;)