-Pour info : (Depuis le mois d'avril 08) Mes résumés, analyses, traductions, remarques,  et réflexions personnelles sont en bleu. Les articles, dépêches, rapports, résolutions ou citations sont en noir

lundi 29 septembre 2008

Le comble: La Birmanie réclame la levée des sanctions internationales

U Nyan Win, ministre des Affaires étrangères du Myanmar, devant l'Assemblée générale de l'ONU.


Comble de l'ironie, et toujours dans l'indifférence générale

selon le centre d'actualités de l'ONU:
Lors d'un discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, le ministre des Affaires étrangères du Myanmar, U Nyan Win, a réclamé lundi la levée des sanctions internationales contre son pays pour permettre d'accélérer son développement.

« Des sanctions unilatérales ont été imposées contre mon pays. Ces sanctions ne sont pas justifiées », a dit le ministre. « Le Myanmar dispose de terres et de ressources naturelles abondantes qui peuvent apporter une contribution importante à la sécurité énergétique et alimentaire de notre pays et au-delà de nos frontières », a-t-il souligné, demandant un « accès sans entrave aux marchés », aux technologies modernes et aux investissements.

« Plus vite les injustes sanctions seront levées et les barrières éliminées, plus vite notre pays pourra devenir le grenier à riz de la région et un producteur d'énergie fiable », a-t-il affirmé.

Le ministre des Affaires étrangères du Myanmar a insisté sur la lutte contre le changement climatique, saluant la réunion ministérielle convoquée lundi par le Secrétaire général.

« Nous avons subi les conséquences dévastatrices du changement climatique en mai dernier lorsqu'un cyclone puissant a frappé le delta d'Ayeyarwaddy », a dit U Nyan Win, qui a souligné la réponse de son gouvernement et remercié ceux qui ont apporté une assistance extérieure.

Enfin, au plan politique, il a affirmé que son pays mettait en oeuvre un « plan en sept étapes vers la démocratie ».

Selon lui, « les représentants des anciens groupes armés et d'autres représentants ont participé à la convention nationale qui a établi les principes de base d'une nouvelle constitution ». « Le peuple du Myanmar a approuvé de façon écrasante le projet de constitution », lors d'un référendum en mai dernier, a-t-il affirmé.

La 5ème étape du plan sera à présent de convoquer des élections générales en 2010, a dit le représentant du Myanmar.

Samedi, le Secrétaire général de l'ONU a de nouveau appelé le Myanmar à lancer un véritable dialogue avec l'opposition et à répondre « aux principaux sujets de préoccupation de la communauté internationale, particulièrement la libération des prisonniers politiques, dont Daw Aung San Suu Kyi ». Ban Ki-moon avait indiqué sa préoccupation suite à la tenue du référendum constitutionnel en mai dernier, en pleine crise humanitaire après le passage du cyclone Nargis.


- Les "élections" visées par Le ministre des Affaires étrangères du Myanmar ainsi que le "plan en sept étapes vers la démocratie" ne sont qu'une mascarade de démocratie, rien d'autre.
Les résultats du référendum (qui a eu lieu alors que le Cyclone Nargis venait de frapper la population) ont été "truqués".
Je me suis suffisamment exprimée ces derniers temps, sur la nécessité absolue de renforcer la pression sur la Birmanie, pour ne pas avoir à faire un commentaire très long sur cette "réclamation", au risque de me répéter. Réclamation qui, je l'espère, ne sera pas suivie d'effet, même partiellement!
La situation en Birmanie loin de s'être améliorée s'est aggravée et les sanctions internationales ne doivent pas être levées mais au contraire renforcées!
La junte nous montre une fois de plus qu'elle est prête à tout y compris à se faire passer pour une "victime" aux yeux de la communauté internationale.

Méfiance car justement, le gouvernement français aurait tendance à vouloir suivre la junte sur ce terrain glissant: Pour rappel : Le gouvernement français tend la main à la junte birmane (message du 10 septembre)






4 commentaires:

Naina a dit…

Juste une information : le magazine Asia publie un article sur la Birmanie. Il s'agit d'une interview de Claude B. Levenson et Jean-Claude Buhrer, les auteurs de "Birmanie, des moines contre la dictature".

Kathy a dit…

merci. J'ai publié récemment un article de ces deux auteurs ou au moins donné le lien dans une de mes "revues de presse" récentes : Est-ce de cet article dont vous parlez ?

Kathy a dit…

il y celui ci
http://birmanieactualite.blogspot.com/2008/09/la-junte-birmane-sous-influence-de-la.html

et celui la

http://www.letemps.ch/template/opinions.asp?page=6&contenuPage=&article=240411&quickbar=

Est-ce un autre?

Naina a dit…

C'est un autre article qui a pour titre "La junte militaire résiste !". Les propos des deux auteurs ont été recueillis par Marie Holzman, une sinologue.